Population, structure et culture

Landry N., (2016), Événements démographiques chez une population coloniale française dans l’Atlantique : l’île Saint-Pierre (1763–1791) (1816–1822), Université de Moncton.

Landry N., (2016), Démographie de l’île de Miquelon 1816-1850. Newfoundland and labrador studies, 31(2), 286-315.

Gloagen A., (2014), Saint-Pierre-et-Miquelon, Si le temps le permet. Ar Men (Douarnenez). 2014, Num 199, pp 36-43, 8p.

Lemercier E., Muni Toke V., Palomares E., (2014), Inégalités outre-mer,  Terrains et Travaux : Revue de Sciences Sociales.

Bourgey C., Dixte C., Castaing D., (2008), Le recensement de la population à Saint-Pierre-et-Miquelon en 2006, INSEE.

Le Gleau J.-P., Castaing D., (2000), Le recensement de la population à Saint-Pierre et Miquelon, INSEE première, 2000, n°731.

Brasseur P., (1995), Quelques aspects de la situation linguistique dans la communauté franco-terre-neuvienne. Canadian Studies, 1995, pp.103-117.

Raoulx B., (1993), Identité collective et sociétés insulaires dans l’Atlantique nord: Îles Féroé,  Îles Shetland, Îles-de-la-Madeleine, Îles Saint-Pierre-et-Miquelon. Thèse de doctorat en Géographie. Université de Caen Basse-Normandie.

Brasseur P., Chauveau J.-P., (1990), Dictionnaire des régionalismes de Saint-Pierre et Miquelon. Edition Nyemeyer.

Lebailly A., (1988), Histoire de l’archipel et de sa population. Ouvrage edition J.-J. O.

Guillot D., (1986), Les îles Saint-Pierre et Miquelon au Xxème siècle, Thèse de doctorat en Histoire, Université Paris 1.

Brasseur P., (1986), Quelques aspects de la toponymie des îles Saint-Pierre et Miquelon. In : 450 ans de noms de lieux français en Amérique du Nord, Les publications du Québec.

Elie P., (1982), Le recesement de la population à Saint-Pierre et Miquelon. Economie & statistique.

Christian W.-A., (1969), Divided island, faction and unity of Saint-Pierre. Harvard University Press.

Roy C., (1962), Saint-Pierre et Miquelon : une mission folklorique aux îles. Ministère du Nord canadien et des ressources nationales.

Guyotjeannin O., (1954), Enseignement et guerres scolaires à Saint-Pierre-et-Miquelon (XIXe-début XXe siècle), Revue d’histoire moderne et contemporaine (1954-), vol. 31, n° 2, La France et ses colonies (Apr. – Jun., 1984), pp. 245-285.   

Aubert de la Rüe E., (1946), Quelques aspects du Canada français et de Saint-Pierre et Miquelon, Le Globe, Revue genèvoise de Géographie, année 1946, n°85, pp. 17-18.

Aubert de la Rüe E., (1944), Saint-Pierre et Miquelon, Les éditions de l’arbre, Montreal, collection France forever.

Aubert de la Rüe E., 1937, Le territoire de Saint-Pierre et Miquelon, étude de géographie physique et humaine, Journal de la société des américanistes, vol. 29, n°2, pp. 239-372.

Aubert de la Rüe E., (1933), Les îles Saint-Pierre et Miquelon, La terre et la Vie, revue d’histoire naturelle, 3ème année, n°1.

Guyho L., (1932), Saint-Pierre et Miquelon, Horizons de France (Paris).

Langues :

Chauveau J.-P., (1992), Le français à Saint-Pierre et Miquelon, Cahiers de lexicologie n°61, Université de Nancy.

Chambon J.-P., (1992), A dictionary of regionalisms of Saint-Pierre and Miquelon. Revue de linguistique romane, Université Paris 4 Sorbonne.

Valette M.-F., (1991), Le francais regional de saint-pierre et miquelon. Thèse de doctorat en linguistique, Université de Caen Basse-Normandie.

Rapports d’études produit sur la population de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, sa structure et/ou sa culture :

Martine A., (1992), Iles et îliens (îles des Antipodes, des Caraibes et Saint Pierre).         

Brasseur P., Chauveaud J.-P., (1986), Français régional et ethnotextes à Saint-Pierre-et-Miquelon. Rapport CNRS.

Chapelot J., Geistdoerfer A., Rieth E., Belisle J., Coutancier B., Paoli S., (1982), Les îles Saint-Pierre et Miquelon, étude archéologique, historique et ethnographique. Rapport EHESS.

Baude T., (1931), Guadeloupe, Guyane, Martinique et Saint-Pierre et Miquelon : Exposition coloniale internationale de Paris, Commissariat général. Rapport exposition coloniale, Paris : Société d’éditions géographiques, maritimes et coloniales.

Anonyme, (1931), Les îles Saint-Pierre et Miquelon / Exposition coloniale internationale de Paris 1931. Éditeur scientifique.